Prochaines dates Les ateliers Nos réalisations Un peu d'histoire Galerie photo La troupe Les sites amis
Traces Théâtre Enjeux - 149 route Jean Roux - 33770 SALLES - traces.theatre.enjeux@wanadoo.fr - 05.56.88.25.33




2011

  

   


Opera savon de Jean-Daniel Magnin est une farce sur la tragédie du public qui propose une vision burlesque de la société du spectacle à son apogée virtuelle. Cette « farce à thèse » en 11 tableaux met en scène 12 personnages en mal de culture.

Faux et usage du faux... Le factice est à l’honneur dans ce spectacle qui s’amuse avec les codes des soap opera americains et autres séries télévisées internationales.
Entre l’Art contemporain et l’art content pour rien, il n’y a qu’un pas. Tantôt médusés devant une œuvre d’art trop conceptuelle, tantôt babas bouches ouvertes collés à l’écran devant un épisode d’une série aux mille et une saisons, nous ne cessons d’aller et venir. Partagés entre un art du concept, un art jugé élitiste - qui nous questionne souvent, nous échappe parfois ou nous laisse cois - et un art de consommation qui divertit tout simplement, la tête nous tourne. Nous n’arrivons plus à distinguer la place de l’Art dans la société. Trop élitiste ou trop populaire ? Intello ou populo ? Et si c’était tout ça à la fois ? Entre comprendre le sens d’une œuvre d’art en expliquant son concept ou consommer de la fiction, du virtuel devant son poste de télé, on finit par se demander si tout cela ne se vaut pas… Et vous qu’en pensez-vous ?

Les comédiens de Traces Théâtre Enjeux vous invitent à prendre part à ce jeu de va et vient entre un art conceptuel décrié et une culture de divertissement massive.

Dounia Bouhajeb, metteure en scène

 

  

"Zinzinc"
De Petites comédies rurales en Brèves desamedi 30 juin 2012 à 11 h
cour du château du Parc de Salles Comptoir

Deux auteurs, deux langues, deux rires qui se baladent de nos yeux à nos oreilles…

Jean-Marie Gourio a écumé les bars, les cafés, les bistrots, les zincs, de Paris et d’ailleurs. Il a recueilli des centaines et des centaines de phrases toutes plus invraisemblables les unes que les autres !

Roland Fichet, quant à lui, est un observateur du genre humain. Il capte et s’inspire des êtres croisés sur ses chemins de voyages. Et c’est de sa Bretagne natale qu’il nous a rapporté ces Petites comédies rurales turbulentes et décapantes !

Ce spectacle met en scène deux langues d’auteurs d’aujourd’hui, deux auteurs qui parlent d’humour et par là même, d’amour… Amoureux des chemins que peuvent arpenter nos langues lorsqu’elles se délient et parlent sans réfléchir, ils ont su attraper au vol tous ces petits trésors que nous entendons chaque jour…toutes ces phrases incroyables qu’on dit tous au quotidien… Parce que nous sommes tous de drôles de rigolos !
Des zinzins dans un zinc, ça vous dit ?

Entre humour populaire et humour acerbe, la palette des couleurs du rire passe du noir au jaune l’espace d’une scène, bondissant d’une écriture à l’autre, d’un espace à un autre. De déambulation en arrêt sur image, nos joyeux drilles vous embarqueront dans leurs frasques et leurs joutes verbales. Zinzin ? Vous avez dit zinzin ? Pas si fou que ça finalement… ni plus, ni moins que vous et moi…

Attention ! Il vous faudra venir le sourire dans la poche !

 De Petites comédies rurales ( Roland Fichet) en Brèves de Comptoir
(Jean-Marie Gourio)
Avec Elisabeth Chosson, Yann Le Botlan, Annie Puch, Claudie Haniquaut,
Geneviève Haniquaut, Georges Gevers, Dominique Perret, Clothilde
Welschbillig, Philippe Mora

Le plancher des vaches, d'Eugène Durif

L'auteur

Originaire de la région lyonnaise, Eugène Durif fait des études de philosophie, puis devient journaliste au Progrès de Lyon et au Matin de Paris. Il écrit
de la poésie, des récits, des nouvelles.
Il écrit aussi beaucoup pour la scène et la radio.
 
La pièce

Un auteur pris dans un cauchemar, poursuivi dans un champ de tournesols fanés par des experts de toutes sortes, recouvert de témoignages et de documents tente d'écrire sur l'agriculture. Des citadins regrettent la campagne d'antan, s'extasient sur quelques clichés avant d'entonner une "biguine des idées reçues". Au cours de ce drôle de voyage, on découvre aussi de vraies-fausses interviews, des vaches avenantes, un canard gavé légèrement neurasthénique, un ludion intempestif, des dindes qui dansent sur des grilles électriques, des plantes sous perfusion, d'inévitables confettis de lendemains de fêtes. Et même quelques réflexions sérieuses, l'air de rien, sur la campagne (et ses habitants) aujourd'hui. Le tout en théâtre.  (Présentation de l'éditeur, Actes Sud Papiers)

«Mon premier est une construction horizontale entre deux étages... (cherchez bien, vous connaissez) Mon deuxième meugle (trop facile, j'aurais pu trouver autre chose) Mon
tout est une expression pour désigner la terre ferme, ou le titre d'une pièce de théâtre... (trop d'indices !) Je suis, je suis ? Le plancher des vaches, bien sûr ! »
(L'auteur)

Alessandro Baricco est né le 28 janvier 1956 à Turin.
Il est écrivain, musicologue et homme de théâtre.
Son premier roman Châteaux de la colère obtient en France le prix Médicis en 1995.
Son roman le plus connu est Soie, publié en 1997 en France (Réédition, Gallimard, Folio N° 3570, 2001)

Novecento : Pianiste (Novecento : un monologo, 1994), monologue pour le théâtre, trad. de l'italien par Françoise Brun (Mille & Une Nuits, 1999; Gallimard, Folio N° 3634, 2002 ; Gallimard, Folio Bilingue N° 141)
 
Ce monologue de Baricco raconte l'histoire unique de Danny Boodmann T.D. Lemon Novecento.
Né et abandonné sur un paquebot en 1900, il sera adopté par l'équipage et grandira parmi eux sans jamais descendre à terre.

Doué pour la musique, il apprend à jouer du piano et devient un virtuose.

Cabaret AMOURir de…  RIRes

 …amour passion amour frisson amour transi amour joli amour poli amour pastiche amour potache ou amour vache amour amer amour à mort…

 L’Amour dans tous ses éclats !
 On va le chanter, on va le scander, on va le lire, on va le dire…