Prochaines dates Les ateliers Nos réalisations Un peu d'histoire Galerie photo La troupe Les sites amis
Traces Théâtre Enjeux - 149 route Jean Roux - 33770 SALLES - traces.theatre.enjeux@wanadoo.fr - 05.56.88.25.33




2013

     









Les acteurs de bonne foi  de Marivaux

 (Mise en scène Dounia Bouhajeb)

 Une pièce en un acte. Une pièce qui n’a pas pris une ride du haut de ses trois siècles ! C’est l’une des dernières pièces de Marivaux, écrite en 1755.
Le théâtre de Marivaux est un théâtre où ce sont les mots qui produisent les péripéties. Dans ce jeu perpétuel où les sentiments se travestissent pour mieux s'avouer, où le masque révèle, le théâtre devient naturellement le lieu de la vérité.

En 2013, cette pièce résonne encore et donne envie qu’on la joue et qu’on la dise dans la belle langue de son auteur. Mais comment la jouer ? Quel parti prendre ? Le marivaudage, communément perçu comme un babillage autour de l’émoi amoureux, est une recherche dans le langage et dans le style, dans l’analyse et l’expression des sentiments. S’il y a une époque de notre proche passé qui joue sur l’expression des sentiments amoureux, c’est bien la période des années 80. Ne vous souvenez-vous pas de l’émergence et de la popularité des sitcoms sur le petit écran, des tubes kleenex du Top 50, des pubs mythiques d’avant et d’après le JT de 20h ? C’est à travers ces années-là que le décor est planté.

Souvent, en décalant les choses, en les emmenant ailleurs, on les fait mieux entendre. Au-delà de la seule transposition temporelle, c’est l’habileté avec laquelle Marivaux tourne sa langue qui est au centre de la mise en scène. Le va-et-vient quasi perpétuel entre fiction et réalité, où l’on ne sait plus qui prêche le faux pour savoir le vrai, fait écho à bien des situations que nous vivons encore aujourd’hui… Marivaux, un auteur au plus près de l’humain, dans toute sa splendeur.

 Dounia Bouhajeb

   

JUIN

Spectacles des ateliers « Jeunes Pousses » et « Prenez-en d’la graine »

« LA MASTICATION DES MORTS 2. ILS REVIENNENT ! »

Cabaret de printemps intergénérationnel autour de la correspondance
« Prête-moi ta plume pour écrire un mot… »
Un mot, des lettres, une lettre… Celle qu'on envoie à un ami cher.
Celle qu'on reçoit d'une amie très chère.
Celle qu'on enferme au fond d'une bouteille et qu'on jette à la mer…
Ecrire sur une page blanche des mots qui se succèdent
pour dire son état et pour parler de soi.
Adultes d'aujourd'hui et adultes de demain ont joué le jeu de la correspondance.
Ils ont écrit des lettres. Ils se sont rencontrés, se sont apprivoisés.
Ce jeu de lettres est devenu jeu de scènes.
Adultes d’aujourd’hui et de demain jouent ensemble avec les mots des uns dans la bouche des autres.

Un mélange détonnant qu’on devrait faire bien plus souvent !

La mort, vous avez dit la mort ?
La mort…hum hum… pas facile d’en parler… ça flanquerait même un peu la frousse, vous ne trouvez pas ?
Et si on la prenait avec le sourire ?
Après tout… On pourrait même en rire, jusqu’à mourir de rire…
La mastication des morts du petit village de Moret-sur-Raguse vous réserve bien des surprises.
Alors si vous aimez le décalage, l’humour et ses quelques grincements,
Rendez-vous le 23 mars, à la grande fête des morts de ce petit village…

« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la mort sans jamais oser le demander »… Petit emprunt (légèrement modifié) du film de Woody Allen pour teinter le titre de ce spectacle de la couleur vive de l’HUMOUR ! Parce qu’on peut parler de la mort avec sourire et détachement, ce spectacle la met en scène avec décalage et panache, pour vous faire mourir de rire…

Laissez-vous surprendre…